• Anima Thérapéia

Le stress : Le chien est-il concerné?


Le stress concerne les animaux comme les humains. Les manifestations sont nombreuses et multiples, il est utile de tenter de les décrypter.


Quelles situations et causes provoquent du stress?

  • Un changement comme un déménagement, un réaménagement intérieur, des travaux...

  • Un changement au sein de la famille, l’arrivée d’un bébé, d’un nouvel animal, l’absence d’un proche.

  • Un changement d’alimentation ou une nourriture inadaptée.

  • Un ennui ou un manque de jeux et de stimulation.

  • Une communication de mauvaise qualité avec son maître ou une communication interrompue du fait de l’absence du maître.

  • Une anxiété de séparation.

  • Un sentiment d’insécurité.

  • Des bruits forts, de l’orage, une tempête ou des feux d’artifice.

  • Le chien peut garder en mémoire un souvenir traumatisant.

  • Des troubles de la santé comme une douleur ou une souffrance.

  • Une mauvaise sociabilisation ou éducation.

  • Un facteur génétique dû à sa race ou hérité de ses parents.

  • Vous traversez vous-même une période de stress intense qui s’en ressent sur votre comportement et vos paroles. Votre chien perçoit cette tension.

Autant de causes qui peuvent provoquer un stress. Ces quelques pistes peuvent amener à une réflexion et ainsi vous permettront de mieux comprendre la situation.


Quels symptômes et troubles peut-on observer?


  • Perte de poils : si votre chien perd des quantités importantes de poils en dehors des périodes de mues classiques. Certains chiens s’arrachent même les poils avec les dents lorsque la crise d’angoisse est forte.

  • Halètement rapide : lorsqu’un chien est très stressé, il peut se mettre à haleter rapidement. Cela s’accompagne parfois de pleurs et de gémissements.

  • Salivation excessive : ce trouble accompagne bien souvent une attitude de léchage compulsif lorsque le chien est stressé.

  • Oreilles en arrière : un chien stressé aura tendance à pointer ses oreilles vers l’arrière. Cette réaction, indépendante de sa volonté, est la conséquence d’une anxiété, voire de la peur. Généralement, il se met à bâiller dans ce cas, signe d’une réaction nerveuse.

  • Rigidité musculaire : les membres du chien stressé sont tendus, notamment la queue, les pattes et la tête. On observe une certaine rigidité.

  • Trouble de l’appétit : un chien stressé aura généralement tendance à perdre son appétit. Ou parfois à l'inverse, certains animaux peuvent au contraire ressentir un fort besoin de nourriture et se mettre à manger davantage.

  • Léchage excessif : d’ordinaire, le chien ne ressent pas le besoin de faire sa toilette comme peut le faire le chat. En revanche, un chien stressé aura tendance à se lécher excessivement, surtout les pattes.

  • Aboiements : aboiements sans raison apparente, il peut être en train de chercher à manifester son stress et à vous alerter.

  • Hyperactivité :a du mal à rester en place, tranquille et calme. Il a tendance à bouger, à tourner en rond, à chasser des proies invisibles ou encore à mordiller des objets ou des meubles pour essayer de libérer la tension qui l’assaille.

  • Réactions disproportionnées : lorsqu’il est stressé, le chien peut réagir de manière disproportionnée à certaines situations. Il peut se montrer agressif, peureux, fuyant, développer des phobies, ou encore tomber en dépression.

  • Troubles de l’attention : le stress perturbe la concentration du chien. Il se peut donc qu’il se montre désobéissant et moins attentif.

  • Automutilation : dans les cas extrêmes de stress, lorsque le trouble est bien installé chez l’animal, le chien peut avoir un comportement destructeur qui le pousse à se mordre ou à se gratter jusqu’au sang, ce que l’on appelle l’anxiété de séparation.

Les symptômes peuvent vous aider à mieux comprendre votre chien.


Comment agir et procéder pour atténuer le stress de votre chien?


Le chien est un être extrêmement sensible et attaché particulièrement à son maître, son environnement et aux habitudes qui rythmes son quotidien.

Si vous constatez un ou plusieurs troubles et situations qui pourraient être à l'origine du stress, premièrement ne culpabilisez pas! La vie apporte son lot de difficultés, de changements, de séparations...ou autres, c'est ainsi.

Prenez le temps d'étudier les causes, parlez-en aussi à votre vétérinaire.


Si vous le pouvez, modifiez quelques habitudes qui vous semblent inadaptées. Vous pouvez faire appel à un comportementaliste pour vous y aider. Revoir ou corriger la nourriture. Donnez lui de quoi combattre son ennui durant votre absence: jouets, os...

L'animal ne sait pas utiliser de méthodes anti-stress... comme la sophrologie...la méditation... en revanche, des sorties dans la nature, des espaces calmes, des massages ou des séances de thérapies alternatives peuvent amener votre chien à s'apaiser.

Le stress concerne les animaux comme les humains. Les manifestations sont nombreuses, il est utile de tenter de les décrypter.


Parfois, il est nécessaire de soutenir votre chien à l'aide de plantes, homéopathies, Spagyrie ...

Les plantes recommandées sont identiques à celles utilisées par les humains.

La valériane, la passiflore, l'aubépine calment, apaisent, détendent et apportent de la sérénité. Des préparations adaptées selon le poids de votre chien existent et vous les trouverez aisément sur notre site Anima-Thérapéia.

Sirop anti-stress naturel pour les -10kg ou les 10/25kg ou encore grande race.

N'hésitez pas à utiliser des alternatives douces et non nocives.

Apaisé, votre chien retrouvera un comportement peu à peu adapté aux situations de stress qu'il traverse, en toute sérénité et sans dangers.

Les plantes sont bénéfiques également pour les chats et les chevaux.












67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout